Bac. STMG Sciences et Techniques du Management

Présentation

Une spécialisation progressive
La série STMG propose une classe de première unique, permettant de repousser en classe terminale le choix d’orientation parmi les quatre spécialités qui correspondent aux principaux champs des sciences de gestion : ressources humaines et communication, mercatique, gestion et finance, systèmes d’information de gestion. L’introduction d’un enseignement commun de sciences de gestion en classe de première constitue une innovation qui permet d’éclairer tous les élèves sur leur choix professionnel futur, et ainsi d’identifier la spécialité de classe terminale et les études supérieures qu’ils pourront choisir.
Quelle spécialité en terminale STMG ?
Spécialité GESTION ET FINANCE
Trois thèmes (entre parenthèses : pourcentage indicatif du poids du thème en temps par rapport à l’ensemble) :
-          construire une image de l’entreprise (40%) ;
-          analyser la situation financière de l’entreprise (30%) ;
-          accompagner la prise de décision (30%).
Le système d’information financier est une des modalités de représentation de l’entreprise. Pour satisfaire les diverses finalités de ce système d’information et faciliter les échanges avec la variété des partenaires concernés (banques, État, fournisseurs, clients, salariés, actionnaires, …), il est nécessaire de fixer des règles et des conventions de construction et de lecture afin d’aboutir à un langage commun.
Un des objectifs de la production des états financiers est de fournir périodiquement aux décideurs internes et partenaires externes une image financière synthétique et représentative de l’entreprise pour répondre aux contraintes légales mais aussi aux impératifs de gestion.
L’information financière issue des états de synthèse, complétée éventuellement de données économiques et comptables d’origine interne ou externe, permet de porter un jugement sur la santé financière de l’entreprise.
Spécialité MERCATIQUE
Le programme de la spécialité « mercatique » de la classe de terminale STMG étudie les principaux concepts de la mercatique à travers trois grands thèmes :
-          Mercatique et consommateurs ;
-          Mercatique et marchés ;
-          Mercatique et société.
Le client est au centre des préoccupations des entreprises dans un contexte concurrentiel. Il importe dès lors d’en comprendre le comportement afin de lui proposer une offre susceptible de le satisfaire durablement. Tel est l’objet de la démarche mercatique.
Pour conquérir ses marchés de façon pérenne, l’entreprise doit concevoir une offre adaptée (bien et ou service), la rendre accessible aux consommateurs et communiquer sur sa valeur. Elle concrétise ainsi ses choix stratégiques en mettant en place un marchéage qui nécessite des arbitrages cohérents.
Entreprises comme consommateurs sont en prise avec les évolutions de la société. La sensibilité accrue aux problématiques du développement durable et la montée des contre-pouvoirs en sont deux représentations prégnantes que la mercatique ne peut ignorer. L’émergence du concept de la mercatique durable et l’intégration d’une dimension éthique dans la mercatique constituent des réponses apportées par les entreprises dont il convient d’apprécier la réalité et les conséquences possibles.
Spécialité Ressources Humaines – communication
Le programme comprend quatre thèmes :
-          Mobilisation/Motivation; environ 30%
-          Compétences/Potentiel; environ 25%
-          Cohésion/Conflits; environ 20%
-          Coordination/Coopération; environ 25%
Parce qu’elles conditionnent fortement le fonctionnement et l’action au sein des organisations, les ressources humaines constituent un domaine privilégié des sciences de gestion. Les ressources humaines sont un objet d’étude et de questionnement qui nécessite de dépasser (et donc d’inclure) l’approche fonctionnelle de la GRH (gestion des ressources humaines) pour l’enrichir de concepts empruntés aux sciences de la communication ;
Les concepts et démarches de communication permettent d’avoir une représentation précise du fonctionnement et des conditions de mobilisation des ressources humaines dans l’organisation.

Débouchés

Que faire après le Bac STMG ?
Les BTS et DUT après le bac STMG
Plus de la moitié des bacheliers STMG optent pour un BTS ou un DUT préparant aux métiers des services. Accessibles sur dossier, ces formations associent, pendant 2 ans, cours théoriques, pratique professionnelle et stages de terrain. Une fois diplômé à bac + 2, possibilité d'entrer sur le marché du travail ou de continuer ses études, en licence pro (pour 1 an) ou vers des cursus plus longs.
L’université après le bac STMG
Une part des bacheliers STMG opte pour l’université en vue d’y préparer une licence (bac + 3), puis un master (bac + 5). Point commun à toutes ces orientations : le mode d'enseignement, très éloigné du lycée, impose une grande autonomie et de la méthode dans l'organisation du travail personnel. Les études universitaires requièrent une solide culture générale, un goût pour l'abstraction, de la méthodologie et des qualités d’expression en français.
Les écoles après le bac STMG
Les bacheliers STMG peuvent aussi faire le choix d’une école qui leur permet de préparer, en 2 à 5 ans, des diplômes professionnels dans divers domaines : commerce, comptabilité, santé, social, tourisme... Recrutement sur dossier ou sur concours, avec une inscription en début d’année de terminale pour certaines écoles spécialisées.
Les classes préparatoires économiques et commerciales
La prépa économique et commerciale option technologique (ECT) est réservée aux bacheliers STMG.
Elle prépare, en 2 ans, aux concours d'entrée des grandes écoles de commerce et de management. Avec un programme spécial et des horaires renforcés en culture générale, maths et langues vivantes, elle offre à ces bacheliers des conditions d'insertion équivalentes à celles des options scientifique (bacheliers S) et économique (bacheliers ES).
Quelques réalités…
1)       On choisit sa filière en fonction du métier envisagé ;
2)       C’est la manière d’avoir le bac qui fait la qualité des études qui suivent et non son intitulé ;
3)       Quelle que soit la poursuite d’études … il y aura du travail à fournir ;
4)       Quelle que soit la filière, la culture générale (français, langue vivante, histoire et géographie, mathématiques) est importante !
5)       Quelle que soit la filière, la maîtrise des outils de bureautique est indispensable !